Accueil du site > Les sociétés > Saint Eloi de Boulbon > La Charrette 2006

La Charrette 2006

Enregistrer au format PDF

mardi 29 août 2006, par Eric

Les rues s’emplissent peu à peu.

La messe en provençal n’est pas terminée, loin s’en faut. Mais les meilleures places demandent d’arriver tôt. La charette de Boulbon attire du monde.
A Boulbon le point d’orgue de la course de la charette est le passage sous un porche trop petit pour lui permettre de passer.
Passer en force est le seul moyen...

Alors les connaisseurs sont là, il reste 2 heures avant la course et le muret qui offre une vue plongeante sur (ou plutôt sous) le porche est pris d’assaut.

Dans les ruelles environnantes les charretiers se préparent. Visages fermés, ils sont concentrés, ou mal réveillés, qui peut savoir, ils ne semblent pas tendus, ils vont passer un bon moment...

Les cloches annoncent la fin de la messe. Une ligne blanche tracée sur la route marque la zone "dangereuse". Personne ne le sait, pourtant tous sont massés derrière cette fine trace. La présentation de la charette et des prieurs 2006 va commencer.

Roland Roche le Maire de Boulbon ouvre le cortège accompagné de Nathalie Chay XIXème Reine d’Arles et d’Herminie Laye demoiselle d’Honneur.

Et le spectacle commence. Le Condor et sa musique, les fouetteurs de Saint Remy, Reneissenco ouvrent la route aux prieurs qui portent Saint Eloi, et à la charette. C’est la charette des enfants. Elle a du mal à passer le porche, le passage est plus serré que prévu...

Puis viennent les 16 chevaux et LA charette. Le public attend, profitant de la maestria des musiciens, des fouetteurs et à la grâce de nos dames.
Mais les choses sérieuses commencent. Les gardians passent le long de ce mince fil blanc faisant reculer les passants imprudents ou curieux. Le décor est planté, la bombe retentit. Le bruit des sabots sur le bitume...
Un fouet se lève, et l’attelage accélère. Le premier trotte, mais la route est en pente.Attaquant la descente, la charette prend de la vitesse... Elle finit par sortir et passe en force sous le porche, elle prend le virage au grand galop.

Elle ne verse pas.

Et elle recommence. Deux fois, 3 et 4. Une dernière montée dans le village et c’est fini. Du grand art.

La journée n’est pas finie, le Condor, le repas traditionnel... Et les taureaux !

Ils ont assurément une belle charette à Boulbon...

Les Films des Courses

Dans les rues
http://www.youtube.com/watch?v=UuW9...
Sous le Porche
http://www.youtube.com/watch?v=W0ht...
Dans la descente
http://www.youtube.com/watch?v=9TUj...

infos portfolio